RMC Alumni

2016 Inductee – H15200 Colonel honoraire, l’honorable Joseph Gilles Lamontagne CP, OC, CQ, CD

H15200 Honorary Colonel the Honorable Joseph Gilles Lamontagne, CP, OC, CQ, CD

 1919 - 2016

 Gilles Lamontagne, the youngest of five children, was born in Montréal in 1919. He attended Collège Jean-de-Brébeuf and l’École des hautes études commerciales in preparation for a business career. In May 1941, as WWII was raging and the Allies' fate hung in the balance, Gilles cut short his studies and volunteered to join the Royal Canadian Air Force (RCAF).

He became a bomber pilot, and was soon in Great Britain with the mostly francophone 425 Bombing Squadron, "Les Alouettes.” In 1943, returning from a raid over Essen, Germany, his Wellington aircraft was attacked by an enemy fighter and caught fire. He was able to keep his plane flying long enough to let his crew parachute out; he jumped last. All survived. This action brought him a citation on the honour list of King George VI. He remained a prisoner of war from 1943 to 1945.

Back in Canada, Mr. Lamontagne settled in Québec City and set up a successful import business. In 1962, he became involved in city politics. After three years as an alderman, he was mayor of Québec City from 1965 to 1977, and worked to end municipal corruption then rampant, to improve city sanitation and to implement numerous major public works. He was active on the Board of Directors of the Canadian Federation of Mayors and Municipalities and the Union des municipalités du Québec for seven years. When no longer mayor, citizens who met him on the street still called him, reverently, "Monsieur le maire".

From 1977 to 1984, he was involved in federal politics as Member of Parliament, Postmaster General (16 months) and acting Minister of Veteran Affairs for one year during three and a half years as Minister of National Defense. During his 22 years of municipal and federal political life, he never lost an election.

In 1984, Mr Lamontagne left politics to become Lieutenant Governor of Québec, a position he held for six years. During this mandate, he received several honours highlighting his career: the Order of Saint John of Jerusalem, the United Nations Medal, and honorary PhDs from RMC and CMR de Saint Jean. In 1990, he was made an Officer of the Order of Canada for over thirty years service to Canada. From 1987 to 1996, he was honorary Colonel of 401 Squadron, RCAF, in Saint-Hubert. He was on the Board of Directors of Université Laval from 1991 to 1996. Other organizations also tapped his expertise: The Chamber of Commerce of Québec, the Economic Council of Canada, Opération Nez Rouge, and the Family Center of CFB Valcartier for over 15 years. From 1991 to 2006, he worked as a consultant in public affairs.

In 1997, the Minister of National Defense named him Chairman of the RMCC Board of Governors. This newly-formed Board had, as part of its initial tasks, to ensure the full implementation of recommendations from the Report of the Commission of Inquiry into the Deployment of Canadian Forces to Somalia. To this end, the Board of Governors set up a committee, chaired  by H2951 Gen (ret) Ramsey Withers, which spent three years examining the undergraduate program at RMCC and produced the Withers Report.

In 2000, Mr. Lamontagne received the Ordre national du Québec, the highest award the Québec government can bestow, to recognize his exceptional political contributions at the municipal and federal levels. The Chambre de commerce et d'industrie de Québec named him to the Académie des Grands Québécois in 2005.

In 2006, among other Canadian servicemen, he was made a chevalier de la Légion d'honneur by France for courage and exemplary conduct during the battles for the liberation of France and Europe.

In 2008, Gilles Lamontagne, simultaneously with Jean Pelletier and Jean-Paul l'Allier, the two mayors who followed him in Québec City, received the Médaille de la Ville de Québec for the continuity with each other during 40 years. In 2011, he was awarded the Minister of Veterans Affairs Commendation for participation in his community and throughout the province of Quebec. In 2012 he was also awarded the Queen Elizabeth II Diamond Jubilee Medal.

He was married to Mary Schaefer for 57 years, until her death. He wrote about his wife: "Her loyalty and beneficial sharing made her an extraordinary companion. She was the source which inspired me, which embellished my life and completed my actions". They had four children. Mr. Lamontagne died in June 2016.

Citation on plaque: Bomber pilot, Businessman, Politician, Lieutenant Governor of Québec, Defense  Advisor

 

 

1212425-ancien-maire-quebec-honorable-gilles

 

 

H15200 Colonel honoraire, l’honorable Joseph Gilles Lamontagne, CP, OC, CQ, CD

 1919 - 2016

Gilles Lamontagne est né à Montréal en 1919, le plus jeune d’une famille de cinq enfants. Il a fait ses études au Collège Jean-de-Brébeuf et à l'École des hautes études commerciales pour se préparer à une carrière dans le monde des affaires. En mai 1941, comme la Seconde Guerre mondiale faisait rage et que la situation des Alliés était très sombre, Gilles a mis fin à ses études et s’est porté volontaire pour servir dans l’Aviation royale canadienne.

Devenu pilote de bombardier, il s’est rendu en Grande-Bretagne pour se joindre à la 425e Escadrille de bombardement «Les Alouettes», composée en majorité de francophones. En 1943, au retour d'un raid sur Essen, en Allemagne, son appareil Wellington a pris feu à la suite d’une attaque par un chasseur ennemi. Il a réussi à maintenir son avion en vol assez longtemps pour permettre à son équipage de sauter en parachute; lui-même a sauté le dernier. Tous ont survécu. Pour cette action, il a été cité à la liste d'honneur du roi George VI. Il est demeuré prisonnier de guerre de 1943 à 1945.

À son retour au Canada, c’est à Québec que M. Lamontagne s’est installé, où il a démarré une entreprise d’importation couronnée de succès. En 1962, il a commencé à s’impliquer dans la politique municipale. D’abord échevin durant trois ans puis maire de Québec de 1965 à 1977, il s’est appliqué à mettre fin à la corruption qui régnait dans sa ville, à en améliorer la salubrité et à réaliser de nombreux grands travaux publics. De plus, durant sept ans, il s’est activement impliqué dans les conseils d’administration de la Fédération canadienne des maires et municipalités et de l’Union des municipalités du Québec. Même après avoir quitté son poste de maire, des citoyens qui le rencontraient dans la rue l’appelaient encore, avec révérence, «Monsieur le maire».

De 1977 à 1984, il a participé à la politique fédérale en tant que député, ministre des Postes (16 mois), ministre de la Défense nationale (3½ ans) en même temps que ministre intérimaire des Anciens Combattants (1 an). Durant ses 22 ans de vie politique municipale et fédérale, il n’a jamais perdu une élection.

C’est en 1984 qu’il a quitté la politique pour devenir lieutenant-gouverneur du Québec, poste qu’il a occupé durant six ans. Durant ce mandat, il a reçu plusieurs distinctions honorifiques pour souligner l’ensemble de sa carrière: l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, la Médaille des Nations-Unies et deux doctorats honorifiques des Collèges militaires de Kingston et de Saint-Jean. En 1990, il a été fait officier de l’Ordre du Canada pour avoir consacré plus de trente ans au service du pays. De 1987 à 1996, il a occupé la fonction de colonel honoraire du 401e Escadron de l’Aviation royale canadienne à Saint-Hubert. Il a été membre du conseil d’administration de l’Université Laval de 1991 à 1996. D’autres organisations ont aussi profité de son expérience: la Chambre de commerce de Québec, le Conseil économique du Canada, l’Opération Nez rouge, et le Centre de la famille de la base militaire de Valcartier durant plus de 15 ans. De 1991 à 2006, il a œuvré comme consultant en affaires publiques.

En 1997, le ministre de la Défense nationale l’a nommé président du Conseil des gouverneurs du Collège militaire royal du Canada (CMRC). Ce Conseil venait d’être formé et avait parmi ses tâches initiales de s’assurer de la mise en œuvre complète des recommandations du Rapport de la commission d’enquête sur le déploiement des Forces canadiennes en Somalie. À cette fin, le Conseil des gouverneurs a mis sur pied un comité, présidé par H2951 le gén (retraité) Ramsey Withers, qui s'est consacré pendant trois ans à l'examen du programme de premier cycle du CMRC et a produit le rapport Withers.

En 2000, M. Lamontagne a reçu la plus haute distinction honorifique décernée par le gouvernement du Québec, soit l’Ordre national du Québec, pour reconnaître sa contribution politique exceptionnelle aux niveaux municipal et fédéral. La Chambre de commerce et d’industrie de Québec l'a nommé à l’Académie des Grands Québécois en 2005.

En 2006, avec d'autres militaires canadiens, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur par la France pour son courage et son comportement exemplaires lors des batailles pour la libération de la France et de l'Europe.

En 2008, Gilles Lamontagne et les deux autres maires qui lui ont succédé à la ville de Québec, Jean Pelletier et Jean-Paul l’Allier, ont reçu en même temps la Médaille de la Ville de Québec pour souligner la remarquable continuité entre eux durant 40 ans. En 2011, il a reçu la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants en reconnaissance de sa participation dans sa collectivité et à travers le Québec. En 2012, il a aussi reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II.

Il a été marié à Mary Schaefer durant 57 ans jusqu’au décès de cette dernière. Il a écrit au sujet de son épouse: «Sa fidélité et sa complicité bénéfique ont fait d’elle une compagne extraordinaire. Elle a été la source qui m’a inspiré, qui a embelli ma vie et complété mes actions». Ils ont eu quatre enfants. Monsieur Lamontagne est décédé en juin 2016.

 Inscription sur plaque : Pilote de bombardier, homme d’affaires, politicien, lieutenant-gouverneur du Québec, conseiller à la Défense

0 Responses on 2016 Inductee – H15200 Colonel honoraire, l’honorable Joseph Gilles Lamontagne CP, OC, CQ, CD"

Leave a Message

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RMC Alumni © Powered by RMC Club of Canada. All rights reserved.