RMC Alumni

2016 Inductee – 1596 Lieutenant-General Guy Granville Simonds, CC, CB,CBE, DSO, CD

1596 Lieutenant-General Guy Granville Simonds, CC, CB,CBE, DSO, CD

1903 –1974

Born in England in 1903, Guy Simonds immigrated with his family to Victoria, BC, in 1912.  He attended Ashbury College in Ottawa before entering RMC in 1921 when his driving characteristic as a highly principled person was already evident.   He scored second on the last national selection exam administered for the College.  On graduation in 1925, Simonds was awarded the Sword of Honour, the Victor Van der Smissen Award and the Governor General’s Silver Medal.

Following RMC, Simonds was commissioned in the Royal Canadian Artillery, and served first with B Battery, RCHA, in Kingston and next with C Battery in Winnipeg. He was then selected for the Long Gunnery Staff Course in the UK, following which he served briefly in Kingston and then returned to the UK for Staff College at Camberley.   Promoted to Major, he returned to RMC as Associate Professor of Artillery, and later Instructor in Tactics.

On mobilization in 1939, Simonds was appointed GSO2 with the 1st Canadian Infantry Division and was back in the UK before the year’s end. In 1941, he was named Brigadier General Staff, 1st Canadian Corps; and in 1942, Commander, 1st Canadian Infantry Brigade.  For “outstanding zeal and ability”, he was made a Commander of the Order of the British Empire (CBE).

In early 1943, he was promoted to Major-General and appointed to command 2nd Canadian Infantry Division. He was soon transferred to command the 1st Canadian Infantry Division for the invasion of Sicily and subsequently Italy.  For his “boldness, efficiency and inspiring example” in Sicily, he was awarded the Distinguished Service Order (DSO).  At that time he was the youngest Canadian to lead a Division into battle.  He later led the 5th Armoured Division in Italy until year’s end.

In January 1944, Simonds was promoted to Lieutenant-General and returned to England as General Officer Commanding, II Canadian Corps. He led that formation in battle in Normandy, and for his “organizing ability of the highest order… skillful execution and resolute leadership,” he was made a Companion of the Order of the Bath (CB) in the field by King George VI. He continued to lead II Canadian Corps on the advances through Belgium, The Netherlands and Germany.

From Sept. to Nov. 1944, as acting Commander, 1st Canadian Army, Simonds led the critical battles to clear the Scheldt estuary, following which he returned to his command of the II Canadian Corps.

Simonds is credited with inventing the Allied version of the Armoured Personnel Carrier in 1944. It was said of him that he “was one of the more outstanding Allied corps commanders in Europe, a dour, direct officer who brought unusual imagination to bear on every operational plan for which he was responsible.” He “created one of the most effective tank-infantry teams in the Allied forces through a high degree of improvisation… versatile and imaginative.”  Simonds received military honours from France, Belgium, The Netherlands, the USA and Poland.

Following the war he served as Chief Instructor, Imperial Defence College, London, England from 1946 -1949, Commandant of both the National Defence College and the Canadian Army Staff College in Kingston from 1949 to 1951 and Chief of the General Staff (CGS) from 1951-1955.

During his time as CGS, LGen Simonds oversaw the formation and training of the Canadian 25th Brigade for service in the Korean War, and the 27th Brigade for service with NATO in Europe.  He also created a rotational system to ensure that Canadian formations on active duty were reinforced and replenished with Canadian-based units.

In retirement, LGen Simonds worked in business and charitable organizations; ,notably, the Halifax Insurance Company, the Royal Lifesaving Society of Canada, the Gurkha Appeal, The Canadian Corps of Commissionaires, and the National Ballet.  He served as Honorary Colonel of the Royal Regiment of Canada from 1960 until his death in1974.

LGen Simonds spoke publicly to inform Canadians on defence matters.  He argued that nuclear arms and missiles would not obviate the need for strong conventional forces.  He also argued that integration was the right move for Canada – but not unification, as was done in the late 1960s.

As a subaltern in 1932, Simonds had to ask special permission to marry, which he did.  He and Katherine had two children, Ruth, in 1933 and Charles in 1934.  In 1960, he married Dorothy Sinclair.

In 1970, LGen Simonds was made a Companion of the Order of Canada, “For a lifetime of military service to Canada.”  He died four years later.

Plaque inscription: Scholar, Soldier, Army Commander in battle, Chief of General Staff, Volunteer

 

rhinelandA143952

 

 

1596 Lieutenant-général Guy Granville Simonds, CC, CB,CBE, DSO, CD

 1903 –1974

Né en 1903 en Angleterre, Guy Simonds a immigré à Victoria, C.-B. avec sa famille en 1912. Il a fréquenté Ashbury College à Ottawa avant son entrée au RMC

en 1921; il montrait déjà son trait dominant de personne de principe. Il est arrivé deuxième au dernier examen national de sélection pour admission  au Collège. À l’obtention de son diplôme en 1925, Simonds a reçu le sabre d’honneur, le Prix Victor Van der Smissen et la Médaille d’argent du gouverneur général.

Après RMC, Simonds a reçu son brevet d’officier dans l’Artillerie royale canadienne, et a servi d’abord avec la batterie B du RCHA à Kingston et ensuite avec la batterie C à Winnipeg. Il a alors été sélectionné pour le Long Gunnery Staff Course au Royaume- Uni, après lequel il a servi brièvement à Kingston et est retourné au Royaume-Uni au Collège d’état-major à Camberly. Promu major, il est retourné au RMC comme professeur associé d’artillerie, et plus tard comme instructeur en tactiques.

Lors de la mobilisation en 1939, Simonds a été nommé officier d’état-major général de 2ème classe (GSO2) avec la 1e Division canadienne d’infanterie et était retourné au Royaume-Uni avant la fin de l’année. En 1941, il a été nommé brigadier d’état-major général au 1er Corps canadien; et en 1942, commandant de la 1ère Brigade canadienne d’infanterie. Pour «zèle et aptitude remarquables», il a été fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE).

Tôt en 1943, il a été promu major-général et nommé commandant de la 2ième Division canadienne d’infanterie. Il a bientôt été transféré pour commander la 1ère Division canadienne d’infanterie pour l’invasion de la Sicile et ensuite de l’Italie. Pour «sa hardiesse, son efficacité et son exemple inspirant» en Sicile, il a reçu l’Ordre du service distingué (DSO). À ce moment il était le plus jeune Canadien à diriger une division en bataille. Plus tard il a dirigé la 5ème Division blindée en Italie jusqu’à la fin de l’année.

En janvier 1944, Simonds a été promu lieutenant-général et est retourné en Angleterre comme officier général commandant le 2ème Corps canadien. Il a dirigé cette formation en bataille en Normandie, et pour «sa capacité d’organisation au plus haut degré… son exécution habile et son leadership tenace», il a été fait compagnon de l’Ordre du Bain (CB) en campagne par le roi Georges VI. Il a continué à diriger le 2ème Corps canadien dans les avances à travers la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

De septembre à novembre 1944, comme commandant intérimaire de la 1ère Armée canadienne, Simonds a dirigé les batailles critiques pour dégager l’estuaire de l'Escaut, après quoi il est retourné à son commandement du 2ème Corps canadien.

On attribue à Simonds l’invention de la version des Alliés du transport de troupes blindé en 1944. Il a été dit de lui qu’il «était un des plus remarquables commandants de corps alliés en Europe, un officier austère et direct qui faisait preuve d'une imagination inhabituelle pour chaque plan opérationnel dont il était responsable». Il «a créé une des plus efficaces équipes blindés-infanterie des forces alliées grâce à un degré élevé d’improvisation … polyvalente et imaginative». Simonds a reçu des honneurs militaires de la France, la Belgique, les Pays-Bas, les États-Unis et la Pologne.

Après la guerre, il a servi comme instructeur-chef au Imperial Defence College, London,  de 1946 à 1949, commandant à la fois du Collège de la Défense nationale et du Collège d’état-major de l’Armée canadienne à Kingston de 1949 à 1951 et chef  d’état-major général de 1951 à 1955.

Durant son mandat comme chef  d’état-major général, le lgén Simonds a supervisé la formation et l’entrainement  de la 25ème Brigade canadienne pour service à la guerre de Corée, et la 27ème Brigade pour service avec l’OTAN en Europe. Il a aussi créé un système de rotation pour garantir que les formations canadiennes en service actif étaient renforcies et remplacées par des unités basées au Canada.

Durant sa retraite, le lgén Simonds a travaillé dans les affaires et pour des organisations charitables, notamment la Halifax Insurance Company, la Société royale de sauvetage Canada, le Gurkha Appeal, le Corps canadien des Commissionnaires et le Ballet national. Il a servi comme colonel honoraire du Royal Regiment of Canada de 1960 jusqu’à sa mort en 1974.

Le lgén Simonds s'est adressé au public pour informer les Canadiens sur des sujets de défense. Il a soutenu que les armes et les missiles nucléaires n'élimineraient pas le besoin de forces conventionnelles puissantes. Il a aussi soutenu que l’intégration était un pas dans la bonne direction pour le Canada – mais pas l’unification , comme il a été fait vers la fin des années 1960.

En tant que subalterne en 1932, Simonds a dû demander une permission spéciale pour se marier, ce qu’il a fait. Lui et Katherine ont eu deux enfants : Ruth en 1933 et Charles en 1934. En 1960, il a marié Dorothy Sinclair.

En 1970, le lgén Simonds a été fait compagnon de l’Ordre du Canada, «Pour une vie de service militaire en faveur du Canada». Il est décédé quatre ans plus tard.

Inscription sur plaque:     Érudit, soldat, commandant d’armée en bataille, chef d’état-major général, bénévole

0 Responses on 2016 Inductee – 1596 Lieutenant-General Guy Granville Simonds, CC, CB,CBE, DSO, CD"

Leave a Message

Your email address will not be published. Required fields are marked *

RMC Alumni © Powered by RMC Club of Canada. All rights reserved.